BLOG

Recommandations aux Twamers / Twamhosts

07 mai 2013, Posté par TwamTeam dans CONNAITRE ET COMPRENDRE TWAM
image happy twaming !

Orphelinat-Hisani-Mwanza-TANZANIE2000

Vous avez à présent compris ce qu’est le Twaming. Le concept vous inspire, vous donne des idées, voire des ailes. Vous avez créé votre profil sur TWAM. Et maintenant, que faire ? Ci-dessous, 10 recommandations pour Twamers et Twamhosts.

 

  •  10 recommandations aux Twamers :

1)      Commencez par l’introspection : Quelle est ma passion ? Quel savoir est-ce que je possède et que puis-je partager ? Réfléchissez à ce que vous savez faire, à ce qui vous anime, à ce que vous aimez partager.

2)      Donnez un fil rouge à votre voyage : Qu’il soit court ou long, loin ou proche, faites en sorte que votre voyage ait un fil conducteur. Cela donnera un sens, une direction, une impulsion.

3)      Préparez-vous : Confucius disait « Qui oublie de se préparer se prépare à être oublié ». Quel que soit le thème de votre intervention, n’improvisez pas, venez préparé. Cela permettra de rendre votre intervention plus inspirante.

4)      Adaptez votre message : Malgré votre fil rouge, restez flexible. On ne parle pas de la même façon à des enfants de 5 ans qu’à des soixantenaires. On ne parle de la même façon au Pakistan qu’aux Etats-Unis. L’adaptation est une qualité indispensable pour un bon Twamer.

5)      Ciblez vos Twamhosts : Evitez de contacter tous les Twamhosts possibles d’un pays. Mieux vaut cibler des Twamhosts correspondant directement à l’intervention que vous souhaitez faire.

6)      Parlez lentement : Si vous êtes à l’étranger et surtout si vous êtes traduit, prenez votre temps lorsque vous vous exprimez si vous voulez être sûr d’être traduit correctement, et compris.

7)      Ne cherchez pas à imposer un quelconque point de vue : TWAM cherche à favoriser le dialogue et l’échange, et non pas à imposer une quelconque idée.

8)      Encouragez l’échange : Le one-man show peut être sympatique mais vous pourriez stimuler l’échange par des questions. Vous apprendrez autant de vos publics que les publics apprendront de vous…

9)      Encouragez les bénéficiaires à devenir de futurs Twamers : Qui sait, peut-être allez-vous favoriser de nouvelles vocations ? Dans tous les cas, n’hésitez pas à encourager votre public à partager à leur tour compétences et expériences avec d’autres.

10)   Mettez des références : Une fois l’expérience TWAM terminée, n’oubliez pas d’ajouter une référence. Cela aidera les prochains Twamers à savoir à qui ils ont à faire.

  •  10 recommandations aux Twamhosts :

1)      Préparez votre public : Surtout s’il s’agit d’enfants, expliquez leur le concept de Travel With A Mission. Expliquez-leur pourquoi vous avez décidé d’accueillir un Twamer.

2)      N’hésitez pas à contacter des Twamers : Certes, vous serez contactés par des Twamers mais n’hésitez pas à forcer le destin et à contacter vous-mêmes des Twamers proches de chez vous, pouvant intervenir sur des thèmes qui vous intéressants.

3)      Bloquez une date pour TWAM : Chaque Jeudi de 17h à 19h par exemple, ou chaque premier mardi du mois, un Twamer viendra dans votre institution pour s’exprimer sur un thème ou un autre.

4)      Contactez les médias locaux : De nombreux Twamers avec qui vous rentrerez en contact ont des histoires originales à raconter ou des parcours inédits. N’hésitez pas à porter leur message au-delà  de votre salle de classe ou amphithéâtre en contactant TV, radio ou presse locale.

5)      Encouragez la rencontre avec des Twamers étrangers : Cela ne vous a peut-être jamais traversé l’esprit mais en France également, faire intervenir un Japonais ou un Indien qui pourra notamment présenter son pays et sa culture peut s’avérer être une expérience des plus intéressantes. Et cela change des occidentaux allant à l’étranger. Peut-être faudra-t-il prévoir un traducteur mais cela ne doit pas vous arrêter.

6)      Ne vous arrêtez pas à des idées préconçues : Peut-être un jour serez-vous contacté par un Twamer souhaitant parler de religions, du capitalisme ou du communisme, de l’homosexualité ou de la transsexualité. Si ses références sont bonnes sur TWAM, n’hésitez pas à l’inviter. Si vous préparez bien votre public en leur disant que vous ne maîtrisez pas ses propos, cela peut déclencher des discussions, des débats constructifs et intéressants qui feront avancer les choses. A vous de bien modérer…

7)      Profitez des expériences TWAM pour faire un travail plus approfondi : Une fois le Twamer parti, vous pouvez avoir un échange voire un débat avec vos étudiants ou membres pour commenter/discuter les propos du Twamer.

8)      Encouragez les institutions voisines à faire du Twaming : Vous profitez de la venue de Twamers ? Pourquoi ne pas encourager les autres écoles ou institutions autour de vous à faire de même ? Un Twamer est généralement heureux lorsqu’il a l’occason, au cours d’une même journée, de visiter plusieurs institutions.

9)      Faites venir du monde : Il peut être frustrant pour un Twamer d’intervenir face à des petits groupes de 5-10 personnes quand il s’attend à une centaine de participants. Si vous voyez que le Twamer propose un message intéressant, n’hésitez pas à promouvoir ce Twaming auprès du plus grand nombre.

10) Mettez des références : Une fois l’expérience TWAM terminée, n’oubliez pas d’ajouter une référence sur le site de TWAM. Cela aidera les prochains Twamhosts à savoir à qui ils ont à faire.

Commentaires

Commentaires