Aurélien, le jeu en partage

Aurélien, le jeu en partage

01 juil 2014, Posté par Elisa Glangeaud dans FOCUS TWAMER

Au départ, Aurélien découvre TWAM via son fondateur et l’antenne ville de Paris qu’il intègre en début d’année 2014. Il est emballé par l’idée du Twaming et souhaite apporter sa contribution au projet. Il participe notamment activement à l’organisation de la soirée Twaming du 22 mai 2014 puis du premier TWAM Drink de TWAM Paris le 25 juin dernier en bord de Seine.

Une animation de création de jeux

Une animation de création de jeux

Mais Aurélien souhaite aller plus loin et devenir lui-même Twamer à travers l’Europe. Sa passion, c’est le jeux et c’est autour de ce thème qu’il souhaite partager.

Aurélien est tombé dans une boîte de jeux quand il était petit. C’est donc tout naturellement qu’il a étudié pour devenir concepteur de jeux vidéo et de jeux de société. Mais, titillé par le voyage et les rencontres, il a finalement décidé de quitter son entreprise il y a peu pour préparer puis bientôt se lancer dans un projet de Twaming visant à échanger autour d’un jeu de société intitulé « ludi Vojago », « jeu voyage » en espéranto.

C’est ainsi qu’il va se poser dans différents types de structures au gré des rencontres et des contacts via la plateforme TWAM : MJC, Maisons de retraite, écoles ou centres culturels, pour l’espace de quelques jours, de façon gratuite et bénévole.

L’idée est d’accompagner ces publics de tous âges et horizons pour leur proposer la création d’un prototype de jeu de société. Il expliquera quelques principes de « game design », ponctués de règles d’or à respecter, pour faire émerger chez chacun de la créativité.

Il a conçu un outil pour donner une thématique de travail, avec des consignes à utiliser : des cartes pour se guider, des contraintes à inclure dans la fabrication (utilisation d’un dé, d’un chronomètre…). Une journée-type d’intervention se répartira entre des jeux le matin (pour briser la glace dans le groupe et constituer une base de réflexion initiale) et de la création l’après-midi. Il s’agit aussi de démocratiser le jeu et de faire connaître la richesse des jeux traditionnels de pays parfois oubliés (notamment des pays africains) par le commerce du jeu des pays occidentaux.

Le jeu est selon lui un outil exceptionnel de mise en contact inter-culturel et inter-générationnel. Le fait de jouer constitue un langage universel, sans avoir besoin de parler la même langue pour se comprendre. Il fait aussi émerger une certaine philosophie de la vie où l’on s’amuse tout en se respectant. Son projet se veut porteur de nombreuses valeurs : intellectuelles avec le côté créatif, original car c’est une approche peu habituelle, vecteur de liens au sein de différentes structures.

Aurélien a déjà lié un certain nombre de contacts pour son voyage qui débutera sous peu. Parmi ses premiers Twamhosts, il est notamment attendu par l’école d’ingénieurs de Besançon, puis par un centre culturel et artistique à Innsbruck en Autriche et au sein d’une collocation à Munich. Il a aussi été invité pour exposer au Salon des jeux de sociétés à Essen en Allemagne. Il recherche encore des Twamhosts dans de nombreuses villes de son parcours comme Vérone, Zagreb, Zadar, Sarayevo, Belgrade ou Sofia.

Aurélien lors d'un atelier

Aurélien lors d’un atelier

 

Chaque Twamhost gardera l’ensemble des cartes de création de jeux pour pouvoir continuer l’animation, même après son départ, telle une graine qu’il aura semée sur son passage. Il donnera aussi des boîtes de jeux qu’il a reçues de sociétés de jeux partenaires de son projet.

Pour démarrer cette belle partie de cartes du monde, il a obtenu des fonds grâce à un appel à financement participatif sur le site Ulule.

Il en est à ses derniers préparatifs pour un départ prévu début septembre.  Au total, ce seront 12 destinations, 2 par mois pendant les 6 mois de son voyage.  A son retour, il compte concevoir un rapport sur les mécanismes de création et les différentes approches selon les cultures, rapport qui sera envoyé à ses partenaires mais aussi à des sociologues ou ethnologues.

Toute l’équipe de TWAM lui souhaite bonne route et de ludiques rencontres !

Pour suivre Aurélien

Son site web : http://www.ludivojago.com

Sa page facebook : https://www.facebook.com/LudiVojago

Son compte twitter : https://twitter.com/LudiVojago

Son profil TWAM : http://www.travelwithamission.org/fr/profil/EggDestroyer

Le motto d’Aurélien : « On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation« 

Commentaires

Commentaires