Rencontre avec Nomad Bird

jessica1
Dans une salle de classe à Labuan Bajo en Indonésie

Une jeune trentenaire, connue sous le nom de Nomad Bird (http://nomadbird.com/), a décidé depuis quelques temps de parcourir la planète afin de voir le monde extérieur de l’intérieur et d’apporter sa pierre à l’édifice du développement des relations humaines.

En 2015, Nomad Bird contacte Ludovic Hubler après avoir lu son livre « Le monde en stop : Cinq années à l’école de la vie ». Elle lui expose son projet et c’est ainsi que débute son aventure et son engagement avec TWAM en tant qu’ambassadrice et que Twameuse.

En effet, Nomad Bird prend conscience de l’importance de communiquer avec des écoliers et des étudiants du monde entier qui n’ont souvent pas la chance, ni les moyens de voyager, pour leur apporter une vision différente du monde. Cela permet également à chacun de partager ses expériences, ses ressentis sur l’environnement qui les entoure. Un échange convivial naît alors de cette communication.

Sa première intervention s’est déroulée en Inde. Avant son départ, son appréhension était grande quant à l’accueil des habitants, notamment à cause des idées préétablies par la société occidentale. Elle s’est vite rendue compte que tous ces stéréotypes étaient faux. C’est d’ailleurs grâce à cette première expérience de partage et d’échange qu’elle a souhaité continuer à rencontrer et communiquer avec des jeunes du monde entier.

Elle a donc voyagé en Asie et en Amérique Latine et est intervenue auprès d’établissements scolaires en Thaïlande, en Indonésie, aux Philippines et en Colombie. En Août 2017, elle est retournée en Indonésie durant quelques mois, sur l’Île de Flores où elle fait une pause dans son tour du monde pour devenir instructrice de plongée. Une pratique dont elle est tombée sous la charme durant son tour du monde. Ce métier lui permet de se déplacer partout où elle le souhaite et de continuer à échanger et intervenir dans les écoles.

jessica3
Avec des étudiants d’Apartado en Colombie

Elle intervient aussi bien dans les écoles maternelles que dans les universités en adaptant son discours selon le pays et l’âge de son public. Elle fait alors voyager ce public en parlant de ses expériences, de géographie ou encore d’animaux pour les plus jeunes. Elle a dernièrement réalisé une intervention sur l’Île de Flores fin 2017 et espère en faire une autre sur les Îles Gili (Indonésie) avant que la nouvelle année arrive.

Nomad Bird espère continuer cette démarche de partage sur le long terme et rêve de continuer son tour du monde sur le continent africain pour réaliser d’autres interventions auprès des écoliers et étudiants.

De toutes ses formidables expériences, elle retient surtout le contact humain si facilement accessible, le partage, les sourires qui l’ont aidée dans les coups durs et qui lui permettent de recharger ses batteries et d’être heureuse de ce qu’elle fait. L’enthousiasme des écoliers et toutes ces relations humaines lui donnent la force et l’énergie de continuer dans un environnement qui prône des valeurs humaines essentielles.

Nomad Bird nous raconte d’ailleurs deux souvenirs qui l’ont particulièrement marquée.

Dans la ville de Mysore, en Inde, lors de sa première intervention Twaming, elle se présente auprès d’une université et on lui demande de venir échanger avec les étudiants deux jours plus tard. Elle s’attendait à être accueillie à l’improviste. Mais finalement, professeurs et étudiants, avaient préparé un amphithéâtre avec tout le matériel informatique à disposition pour lui faciliter la tâche. Elle a eu des échanges très pertinents avec les étudiants et est sortie de cette intervention très enthousiaste et très émue.

Pour ses interventions en Colombie, elle a été aidée par deux français, Martin et Yoann, qui l’ont contactée via TWAM pour lui proposer de l’aider dans sa recherche d’établissements scolaires. Grâce à leur volonté et leur détermination, ils ont pu intervenir dans cinq écoles, privées et publiques, en deux jours. Nomad Bird a été très émue par cette entraide et leur en est très reconnaissante.

 ” Toujours se rappeler que l’essence même d’un être humain est de partager et d’échanger avec des inconnus. ” Nomad Bird

Vous pouvez suivre Nomad Bird via sa page Facebook et son profil TWAM.

Leave a Reply

Your email address will not be published.